Le traitement de la diarrhée chronique …

Le traitement de la diarrhée chronique ...

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE CHRONIQUE AUX HERBES CHINOISES ET ORIENTAL DIET THÉRAPIE

par Subhuti Dharmananda, Ph.D. Directeur de l’Institut pour la médecine traditionnelle, Portland, Oregon

Diarrhée se réfère à une condition de selles fréquentes, impliquant des selles pâteux, lâche, ou aqueux. Le trouble peut être subdivisé en grandes catégories de diarrhée aiguë et la diarrhée chronique. Les cas aigus peuvent être induits par la consommation d’aliments qui provoquent une réaction gastro-intestinale résultant en environ un jour de la diarrhée; En variante, il peut se produire en raison de l’activité des micro-organismes pathogènes contamination des aliments et / ou boissons, ce qui peut provoquer des symptômes d’une durée allant d’un jour (avec certaines bactéries) à dix jours (avec d’autres bactéries ou virus). Avec protozoaires et d’autres organismes qui restent dans les intestins, une persistance, cycliquement problème récurrent peut durer plusieurs semaines. Les infections et les parasites peuvent mourir spontanément, ou peuvent survivre sans causer de symptômes continus, mais les cas persistants de la diarrhée exigent habituellement et de répondre souvent, les thérapies qui inhibent ou détruisent les organismes incriminés. les troubles intestinaux aigus peuvent également se produire secondaire à certaines maladies non-intestinales, y compris flambée de foie chronique ou d’une maladie de la vésicule biliaire.

La diarrhée chronique peut être initiée par un trouble aigu que, par certains moyens, devient auto-renforcement de sorte qu’il ne disparaît pas au fil du temps. Durable pendant des mois ou des années, des tests médicaux modernes peuvent montrer aucune infection évidente du tractus intestinal, ni imperfections dans la structure de la muqueuse intestinale; en revanche, quand une partie de l’intestin est enlevée chirurgicalement ou a été endommagé par une maladie, une diarrhée chronique peut être attribuée à ces causes spécifiques. L’état de diarrhée récurrente est de plus en plus fréquentes en raison des taux élevés de diabète; le taux de sucre sanguin élevé peut déclencher la réaction. Il y a un risque élevé de développer des hémorroïdes avec des selles fréquentes, de sorte que cela peut être une manifestation secondaire de la maladie intestinale.

Les médicaments qui réduisent la motilité intestinale peuvent apporter un soulagement temporaire, mais le problème de l’intestin retourne généralement lorsque les médicaments sont arrêtés (et, parfois, continue de se produire même avec l’utilisation régulière des médicaments). Dans certains cas, la diarrhée chronique est accompagnée d’incontinence fécale, qui est un trouble différent: les sphincters sont incapables de retenir la fermeture. Lorsque les deux troubles se combinent, comme cela se produit avec certaines maladies chroniques et à la détérioration du vieillissement, le résultat est très pénible et débilitante pour la personne qui en souffre. La diarrhée chronique, en raison de ses effets d’affaiblissement, peut éventuellement conduire à l’incontinence.

la diarrhée chronique se distingue des autres maladies qui peuvent inclure des épisodes de diarrhée, comme le syndrome du côlon irritable (souvent caractérisée par la constipation interrompue par une diarrhée temporaire induite par les facteurs alimentaires, émotionnels ou autres) et la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn (dans laquelle il existe un pathologie marquée de la paroi intestinale associée à des processus auto-immunes, et aggravée par nerveux hyperactivité du système). Ces troubles sont discutés ailleurs (voir: Syndrome de l’intestin irritable ; Jian Pi Ling et le traitement de la colite ulcéreuse ).

Deux processus anormaux sont une préoccupation majeure:

  • une absorption insuffisante d’eau dans le côlon, et parfois ventilation insuffisante et l’absorption d’autres substances alimentaires, telles que les graisses et les hydrates de carbone complexes à partir de l’intestin grêle;
  • péristaltisme intestinal excessive, ce qui déplace les matières fécales dans l’intestin plus rapidement que d’habitude, ce qui réduit le temps d’absorption des liquides et de nutriments, et le passage du matériau au rectum dans un temps relativement court (quelques heures).

médicaments chinois peuvent à la fois l’impact véritable de ces processus.

Normalement, le qi purifié dérivé de la nourriture et la boisson est transporté vers le haut par la rate au poumon, tandis que la gauche sur la matière alimentaire est passé à l’intestin pour une séparation supplémentaire et l’élimination éventuelle des matières résiduelles. La cause fondamentale de la persistance de la diarrhée, selon les anciens textes médicaux chinois, est le descente qi splénique clair. Si significative l’humidité supplémentaire est également retenu avec le qi clair descendant, la condition sera plus sévère.

Pourquoi la rate qi descend plutôt que ne monte? Il existe trois causes traditionnellement reconnues. Selon Jingyue Chuan Shu ( Une collection complète des œuvres de Jingyue. 1624 apr. J.-C.): «La diarrhée est le résultat d’une mauvaise alimentation, les facteurs pathogènes saisonniers, et conservés à froid [qui se produit] après avoir mangé des aliments crus ou froid (1). » Ceux-ci peuvent être expliquées comme suit:

  1. Une mauvaise alimentation (voir la section sur la thérapie de régime Oriental ci-dessous), y compris la suralimentation, ne pas mâcher la nourriture adéquate, horaires des repas irréguliers, ou de manger les mauvais types d’aliments selon les indications d’état constitutionnel et la maladie, perturbe la fonction de la rate et pèse aussi les intestins avec des aliments qui sont difficiles à séparer. Il est un cas de submerger les fonctions normales de la rate;
  2. Les aliments froids altèrent la rate par trop refroidissant (chaleur favorise la montée du qi, la froideur de sa descente) et les aliments crus peuvent contenir de grandes quantités de fibres indigestes et, plus important encore, les agents pathogènes vivants, qui peuvent tous contribuer à le transit intestinal rapide. Le « rate froid » est fonctionnellement limitée;
  3. facteurs pathogènes saisonniers, en particulier l’humidité et la / combinaison humide de chaleur qui a été souvent vécue en été (voir Les six qi et six yin ), Submerger la fonction naturelle de la rate de séparer et disperser l’humidité; Le syndrome de la chaleur estivale se réfère principalement à la suite de la consommation d’aliments et de boissons contaminées plutôt qu’à la période de l’année ou les conditions tempérées, ce qui est lorsque la contamination a eu lieu le plus souvent.

Avec ces causes initiateurs possibles de la diarrhée, le cas persistant est considéré comme provenant principalement à cause de la rate et les reins yang yang syndromes de déficience. La rate yang est incapable de distribuer le qi vers le haut, de sorte que le qi descend avec les résidus alimentaires turbides. Le rein yang est incapable de se réchauffer et tonifier la rate, de sorte que la récupération de la fonction normale de la rate et la régularité des conditions de l’intestin ne peut se produire facilement. Les organismes pathogènes ne sont pas éliminés parce que le qi-manque la vigueur de la rate et les reins yang-ne peut pas combattre. Diarrhée connu sur une période de temps prolongée affaiblit davantage le yang, en raison de son drainage vers le bas répété de qi, perpétuant ainsi le symptôme.

carence Yang est souvent vécue par les personnes âgées et par ceux qui ont souffert de diarrhée chronique pendant un temps très long, mais peut se produire à tout âge. Dans un rapport clinique sur la diarrhée chronique chez les enfants (2), le rôle de la rate déficit yang dans ces cas est souligné:

Chronique diarrhée prolongée chez les enfants est principalement causée par une mauvaise alimentation, la dyspepsie infantile, insuffisance de constitution physique, la débilité, ainsi que le traitement inadéquat de la diarrhée aiguë. Épuisement du qi et de blessures yang suivent souvent la diarrhée de longue durée, et donc la théorie de la « diarrhée persistante blessera la rate yang. » Lorsque la rate yang est altérée, l’eau et la nourriture ne pourront pas être digéré, métabolisé, transformé, et transporté. Ceux-ci, à son tour, provoquer l’accumulation d’eau et de la turbidité, et le désordre dans les fonctions de monter et descendre. En conséquence, la diarrhée est longue et difficile à guérir. Le point crucial de la maladie est l’insuffisance de la rate yang, par conséquent, le point clé dans le traitement de la maladie est de se réchauffer et tonifier la rate yang et de restaurer la fonction normale de la transformation et de transport de la rate.

Dans un rapport sur le système de la rate / estomac de la médecine chinoise et comment elle affecte les fonctions intestinales (3), il a été noté que:

Le manque de, ou pauvre, circulation ascendante [du qi de la rate] est due à des repas irréguliers et l’apport alimentaire inadéquat, un traumatisme émotionnel et l’épuisement mental ou physique. Chacun de ces facteurs dommages la rate yang qi, entraînant un dysfonctionnement de la circulation et de la transformation splénique, et faible puissance ascendante. signes d’accompagnement se manifestent dans la gastrite chronique, entérite chronique, le dysfonctionnement de l’estomac et les intestins, les maladies des voies biliaires hépatiques ou chroniques, la malnutrition et la dégénérescence générale et de la faiblesse ou de ptose des organes internes. L’incapacité de la rate pour effectuer une bonne circulation est due à une mauvaise ascension de la rate yang qi et peut se manifester par une carence et de la faiblesse de la rate qi, comme la rate dormance yang, ou comme naufrage du qi central. Le rein yang est également connu comme le feu de la vie porte [mingmen ]. Il a une action propulsive dans la fonction digestive de la rate et l’estomac. S’il y a une insuffisance de la porte de la vie feu, la fonction digestive de la rate et de l’estomac est réduit, avec accompagnement des signes de la rate et du rein complexe déficit yang, telles que l’oedème, la douleur abdominale froide, diarrhée prolongée, au début de la diarrhée du matin, ou dans les selles avec des particules d’aliments non digérés peuvent se produire.

Dans le texte largement utilisé Formules et stratégies (4), il est décrit un « trouble abandonné » de la perte de fluides qui se produit à travers la diarrhée chronique, ce qui implique un cycle d’effets débilitants:

Dans de tels cas, le qi de la rate est devenue déficiente et les intestins ont perdu leur stabilité et leur capacité à absorber. Cela se traduit par une diarrhée sans relâche au point de l’incontinence. la diarrhée à long terme non seulement conduit à une carence du qi de la rate et le yang, mais aussi implique invariablement les reins. Cela aggrave la diarrhée, qui blesse encore la rate et les reins, qui à son tour aggrave la diarrhée, et ainsi de suite dans un cercle vicieux.

Même lorsque initié par un organisme pathogène, ce cycle débilitante ne pouvait être partiellement corrigée en supprimant l’organisme incriminé par thérapie médicamenteuse: la rate et les reins seraient toujours gravement affaiblis. Lorsque des traitements médicamenteux visant à éliminer les parasites et autres organismes qui causent la diarrhée sont inefficaces, il se peut que tous les micro-organismes qui ont participé aux premiers stades de la maladie diarrhéique ont maintenant disparu, mais la faiblesse persiste. La description Formules et stratégies continue:

Lorsque la rate et les reins sont déficients et le froid, il y a la fatigue et la léthargie ainsi que légère, douleur abdominale persistante qui répond favorablement à la pression ou la chaleur locale. Lorsque la rate est faible, l’appétit diminue, la prise alimentaire est réduite, et le teint devient pâle. Rein carence yang est en outre exprimé dans la plaie du bas du dos et le manque de force dans les jambes. La langue pâle avec un revêtement blanc, et, pouls mince lente sont révélateurs d’une carence yang de la rate et les reins.

Dans une autre section du livre, il est également indiqué que « la diarrhée chronique épuise les fluides, qui épuise le yin et le sang. » Ainsi, une asthénie écrasante du yin, du sang, et le yang peut éventuellement survenir.

Traitements à base de plantes chinoises

Les principes fondamentaux de traitement impliquent le réchauffement de la rate et du rein yang, dispersant l’humidité excessive et astringing la décharge (stabilisation de l’intestin). Un exemple d’une formule recommandée pour une diarrhée chronique est Zhenren Yangzang Tang. La formule se compose de ginseng (ou codonopsis), atractylodes, écorce de cannelle, muscade, terminalia, papaver, pivoine, tang-kuei, saussurea, et de réglisse. Pour les patients avec l’état froid extrême, l’aconit et gingembre sec sont ajoutés à la formule de l’herbe. Depuis papaver (pavot capsule) ne sont pas disponibles pour une utilisation dans l’Ouest, le patient prend un substitut de drogue, comme la teinture d’opium ou de lopéramide. Lorsque vous prenez la formule, afin d’obtenir les résultats souhaités, il ne faut pas consommer « l’alcool, le blé, les aliments froids ou crus, le poisson et les aliments gras. » Ces restrictions illustrent l’importance du lien entre la thérapie de régime avec la thérapie à base de plantes.

En présentant la formule d’herbes célèbres Sishen Wan (Psoralea et Nutmeg Formula), il y a cette discussion préliminaire de la diarrhée associée à la rate et l’insuffisance rénale chez les Formules et stratégies.

Lorsque le yang de la rate et des reins est déficient, il y a un manque d’intérêt pour la nourriture; et parce que la rate déficiente yang est incapable de cuisiner ou de décomposer la nourriture, ce qui est mangé est pas digéré. Lorsque le yang est déficient, l’esprit ne peut pas devenir entièrement animé. Ce manque d’animation se manifeste comme la fatigue, la léthargie et une attitude découragée.

La formule est composée de psoralea, evodia, noix de muscade, et schizandra; les deux premiers ingrédients étant assez réchauffement, et les deux derniers étant astringents. Les pilules à base de ces herbes, sol à la poudre, sont préparés avec du gingembre sec et jujube. Aconit et de l’écorce de cannelle peuvent être ajoutés lorsque les conditions de la diarrhée et le froid sont extrêmes: «Quand la rate et les reins sont réchauffés et le gros intestin est stabilisé, la transformation et le transport des denrées alimentaires vont reprendre, et la diarrhée cesseront. » Une autre formulation repose sur psoralea et la muscade combinée avec fenouil et saussurea. Saussurea est utilisé dans certaines des formules de diarrhée »en raison de sa capacité propre à atténuer ténesme [de crampes intestinales]. Elle empêche également l’astringent, les propriétés de liaison des autres herbes de causer la stagnation « .

Shen Ling Baizhu San (Ginseng et Atractylodes Formula), une formule bien connue de carence rate qi et la diarrhée, sont décrits dans Formules et stratégies comme indiqué pour « selles molles ou diarrhée, diminution de l’appétit, la faiblesse des extrémités, perte de poids, distension et une sensation étouffante dans la poitrine et épigastre, blafarde et blême teint. » La formule contient du ginseng, atractylodes, hoelen, de réglisse, coix, dolichos, dioscorea, graines de lotus, platycodon, et la cardamome. En utilisant des méthodes modernes de recherche, il a été montré qu’une formule similaire à Ginseng et Atractylodes Formula, appelé Qinggong Baxian Gao (Qing Cour Huit Immortels Coller), favorise l’absorption des graisses et des sucres complexes, des composés qui, lorsque mal absorbée, contribuent à la diarrhée. Dans les expériences sur les animaux de laboratoire, cette formule d’herbes a aidé guérir une ulcération intestinale et restauré la croissance vigoureuse de la muqueuse duodénale avec seulement deux semaines de traitement quotidien. Parmi ses ingrédients sont le ginseng, hoelen, graines de lotus, coix et dioscorea.

Zhao Lichen et Chen Fang (5), dans un article sur la thérapie alimentaire pour la diarrhée, mentionnent les principes de traitement généraux suivants:

  • utiliser des herbes odorantes pour dissoudre la turbidité [en particulier pour le type d’été la chaleur trouble]
  • la chaleur claire et favoriser l’élimination de l’humidité [en particulier pour le type de chaleur humide de désordre]
  • soutenir la rate et de limiter le foie [en particulier pour le foie qi stagnation affectant la rate]
  • réchauffer les reins et renforcer la rate [en particulier pour la diarrhée chronique]
  • utiliser des mesures astringentes pour consolider les intestins et d’arrêter la diarrhée [pour tous les types de diarrhée]

Ils ont recommandé certains traitements alimentaires échantillons mentionnés ci-dessous, mais ces principes peuvent être utilisés pour formuler une prescription à base de plantes. Par exemple, la combinaison suivante (à effectuer un mélange de décoction ou de granules) est un moyen pour éventuellement stopper la diarrhée persistante:

La formule pourrait être modifiée pour d’autres problèmes de santé qui ont coexisté avec le diabète. Le temps de traitement est d’un mois, en utilisant cette formule comme une décoction quotidienne; 40 patients ont été ainsi traités, l’âge moyen de 65 ans et la durée moyenne de la diarrhée était de trois mois. Pour 70% des patients, ils ont pu avoir juste un tabouret formé par jour, et les effets ont persisté pendant six mois au cours du suivi après la cessation de l’utilisation de la décoction.

Selon les concepts chinois, certains aliments sont à éviter, d’autres à être recherchés (8). Ceux à éviter comprennent ceux avec haute teneur en fibres (par exemple le céleri); ceux qui sont gras (par exemple le porc); ceux qui sont froids (boissons réfrigérées par exemple, la crème glacée); ceux qui sont glissantes ou mucilagineuse de la qualité (par exemple, la plupart des poissons, fruits mous); ceux qui augmentent l’humidité (par exemple l’alcool); et ceux qui contiennent du blé (par exemple du pain, des gâteaux, etc.). Les aliments recommandés comprennent les éléments qui sont fade et facile à digérer (par exemple le riz, le mil); ceux qui sont en train de chauffer (par exemple les choses cuites avec du gingembre ou du thé au gingembre); et ceux qui sont astringentes (par exemple des graines de lotus).

Les habitudes alimentaires peuvent également contribuer à la diarrhée chronique. Par exemple, les patients souffrant de diarrhée chronique noter parfois le passage des aliments non digérés dans les selles. Cela est interprété comme une faiblesse du système digestif, mais est, en fait, le plus souvent un signe que la nourriture n’a pas été mâchés correctement, laissant des morceaux identifiables de nourriture pour passer à travers le système gastro-intestinal. mastication insuffisante réduit la digestibilité de tous les aliments, et peut entraîner une augmentation du péristaltisme des intestins comme réagissent à la présence de grosses particules alimentaires et des produits alimentaires ferments qui auraient autrement été digérée en premier. Une alimentation excessive peut également contribuer à la diarrhée chronique. Les repas copieux sont mal digérés et la masse de nourriture vont stimuler le péristaltisme intestinal.

Zhao et Chen, dans leur article sur la thérapie alimentaire, recommandent les bouillies suivants:

  • Coix (30 grammes, frites à l’avance) et le riz ordinaire (50 grammes)
  • graines de Lotus (20 grammes, les alevins à l’avance et en poudre) et le riz ordinaire (50 grammes)
  • Dioscorea (30 grammes), les agrumes (6 grammes), et le riz ordinaire (50 grammes)
  • gingembre rôti ou gingembre sec (6 grammes) et de riz ordinaire (50 grammes)
  • Dioscorea (30 grammes) et le riz gluant (60 grammes, frites à l’avance).
  • feuilles de goyave (10 feuilles, hachées en petits morceaux) et le riz ordinaire (50 grammes, frit à la couleur jaune)
  • Crataegus (20 grammes, frites à l’avance), gingembre cru (3 tranches), le sucre brun (15 grammes)
  • Rouge date (10 grammes, sans graines; ébullition à l’avance) et saussurea (9 grammes).

En somme, le patient doit éviter ou minimiser l’utilisation des aliments interdits, et comptent plutôt sur le riz, le mil, le coix, graines de lotus, et d’autres aliments fades, les légumes, les viandes faibles en gras, et les fruits appropriés (par exemple, les pommes: elles contiennent de la pectine ; les pommes de crabe astringentes sont particulièrement recommandés par les diététiciens chinois; crataegus, en particulier pour les personnes ayant des problèmes de malabsorption des graisses et ceux qui sont obèses). Il convient de noter à partir de la recherche occidentale qui, pour ceux qui ont perdu du poids en raison de la diarrhée, une carence en zinc devrait également être traitée, comme la diarrhée contribue à des niveaux de zinc abaissés, ce qui réduit également la possibilité de goûter les aliments, donc ayant une action réduisant l’appétit et de favoriser la perte de poids.

Terminalia, une autre plante couramment utilisé pour la diarrhée; il est astringent. Terminalia est souvent combiné avec la noix de muscade, dioscorea, et les graines de lotus comme des herbes astringentes douces.

Atractylodes, l’une des herbes couramment utilisés pour la diarrhée; il tonifie la rate et sèche l’humidité. Atractylodes est souvent combiné avec le gingembre et le ginseng soit ou codonopsis pour aider la fonction de la rate.

LES RÉFÉRENCES

  1. Administration d’Etat de la médecine traditionnelle chinoise, Avancée Manuel sur la médecine traditionnelle chinoise et Pharmacologie (Vol. 3), 1996 New World Press, Beijing.
  2. Yang Shouping et Jiang Yuren, Application de Xiang Cheng San dans le traitement de la diarrhée chronique prolongée chez les enfants. Journal of Traditional Chinese Medicine 1995; 15 (3): 214-219.
  3. Cheung CS et Belluomini J (traducteurs / rédacteurs), Spleen, de l’estomac et les intestins. Journal de l’American College of Traditional Chinese Medicine 1983; 4: 27-49.
  4. Bensky D et Barolet R, Médecine chinoise à base de plantes: Formules et stratégies. 1990 rev. ed. Eastland Press, Seattle, WA.
  5. Zhao Lichen et Chen Fang, la thérapie alimentaire pour la diarrhée. Journal de l’American College of Traditional Chinese Medicine 1984; 1: 22-25.
  6. Li Fandong, Diarrhée sans microbes pathogènes chez les patients d’âge moyen et les personnes âgées traitées avec Fuling Lizhong Tang. Journal de médecine traditionnelle chinoise [chinoise] 1996; 37 (3): 169.
  7. Weng Jianxin, Traitement de la diarrhée diabétique sénile avec des médicaments traditionnels chinois. Journal of Traditional Chinese Medicine 1999; 19 (4): 264-267.
  8. Liu Jilin et Peck G, Thérapie alimentaire chinoise. 1995 Churchill Livingstone, Londres.

RELATED POSTS

Laisser un commentaire